Bienvenue sur le site de l'Association tribale "PWERABI"                                                                                                                                                                                ... Un site,    ...  juste pour parler de TRIBU,                            ... se faire connaître autrement, et                                                                                                                                                ... se reconnaître à l'endroit

\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ Bonjour a VOUS qui passez NOUS voir, aujourd'hui, sur le site PWERABI :

En effet, nous sommes une association de type 1901, créée à la tribu de Pwéâ (saint Gabriel), à PWEEVO (Pouébo). C'est une tribu de la chefferie MWÂLEBENG, et les membres de cette tribu appartiennent au grand clan MWEAURA'MÂ. L'association à pour objet l'Organisation et la mise oeuvre des projets sociaux et culturels de ses membres, l'aménagement de leur espace de vie, la création de conditions favorables à l'existence à la tribu, et enfin l'Aide à la gestion des projets socio-économiques de ses membres.

                                                                            Vous pouvez nous Contacter ici : tsamuelb@gmail.com \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\

MAISON COMMUNE de PWEÂ" - Bonne Visite !

PWERABI est une association regroupant les familles et clans de la Tribu de Saint Gabriel, Pwéâ, à la Chefferie MWÂLEBENG, à PWEEVO

LA TARODIERE : "PENU"

Mise en place des sillons à l'endroit de la plantation des pieds de taros dans le PENU (=Tarodière) creusement des sillons et façonnage de la tarodière par les hommes et les jeunes garçons de la tribu, en y mettant une régulière et légère pente, enfin de permettre l'irrigation nécessaire aux jeunes plants de taros

Les Planteurs de la Tarodière "PENU"

Les jeunes planteurs sont très attentifs aux consignes des aînés avant démarrage du creusement des sillons et façonnage de la tarodière pour plantation des plans de Tori (taro) par les mamans et jeunes filles

(ATTENTIF ? ... pas tout le monde, peut être !)

distinction des plans de taros par variétés, en fonction de la couleur des feuilles, des tiges et des nervures, de l'allongement des extrémités des feuilles en pointe, ou en arrondi, des formes arrondies ou étirées des feuilles ... 

CANI'WE

Mise en place de la tarodière à BWAEP : les membres de la tribu de PWEÂ, avec la participation des parents d'élèves de l'école Publique de PWEEVO La collecte des différentes variétés de TORI a été possible grâce à l'apport de chacun, les parents d'élèves notamment

Planter le pied de Tori (taro)

Mise en place des lignes de taros dans le sillon de la tarodière, par les jeunes gens de la tribu, pour la plupart en initiation sur plantation de cultures vivrières (beaucoup d'échanges et de discussions entre les mamans, les papas, et ces jeunes)

Culture du Tori et identité culturelle

La fête du Taro : le CANI'WE comme la fête de l'igname (TINI'KUIC), elle fait partie des évènements qui font rythmer le calendrier des activités culturelles kanak

La connaissance par la pratique

Les grandes filles à l'oeuvre, sous le regard attentif et aiguisé des mamans qui veillent au grain,
afin que le travail s'exécute correctement, et pouvoir attendre une bonne récolte en fin de saison

Les Mamans ou compétences féminines

Des gestes techniques du quotidien, que nos mamans ont l'habitude d'exécuter avec aisance et beaucoup d'adresse,
celles par qui la vie arrive et s'entretient au quotidien avec devoir et beaucoup d'amour

La Valeur "Travail"

AIIIE !!!... je viens de me casser 3 doigts MAIS ... C'est Comment déjà ?

TRAVAILLER pour ... Vivre? ou, VIVRE pour ... travailler ?

THAT IS THE QUESTION ! (N'est ce pas ODE ?)

  Hommage à M. WAAMU Ignace  TIAVOUANE dit Môsënyër

Un grand MERCI évidemment à toi ... pour l'ensemble de ce dont on hérite aujourd'hui en patrimoine commun, et dont on partage avec les divers clans de la chefferie, et au-delà ... pour l'imaginaire social et l'enrichissement patrimonial kanak.
Nous mesurons amplement ton œuvre aujourd'hui : tout le savoir et pratiques culturelles léguées.
Devenant les héritiers directs du patrimoine légué, nous s'attacherons à être à la hauteur avec l'ambition de le retransmettre, plus enrichi des situations modernes, aux prochaines générations, par les pratiques et discours de kanak, au travers de nos structures coutumières.

A méditer !

Fait Travailler ton corps ...  pour nourrir ton esprit,    ...  le corps s'alimentera en retour de l'esprit  ...

Maison commune de la Tribu de PWEÂ

L'aménagement du site de la maison commune a été initié par le vieux WAAMU Ignace, aujourd'hui décédé : MERCI à toi ... pour ça et pour l'ensemble de ce dont on hérite en patrimoine commun aujourd'hui !

YADE' MATEREMONIO

Le Mariage coutumier
Alliance solennelle entre 2 clans : celui du garçon et celui de la fille, ouverture à vie du chemin coutumier obligatoire pour chacun des 2 clans.

C'est la procédure de mise en place du chemin coutumier, qui s'est établi depuis la nuit des temps à la tribu. Il devient évidemment obligatoire pour les générations suivantes, puisque c'est la route de la maman, vers les oncles maternelles, jusqu'au dernier enfant de cette maman

DANSES Traditionnelles


DANSEURS Traditionnels à la Fête MWATA

Les Variétés de TARO "TORI"

tori kari
tori puung
Apalacio
Jalik
Kên pwagé
matéo walic ...

La Cantine Tribale

Mère nourricière dans son rôle social, plutôt que cantinière de collectivités : c'est souvent Meilleur qu'à la cantine !

LAGOON : N° 1 Internet en Nouvelle Calédonie

Le 1er fournisseur d'accès et de services internet en Nouvelle Calédonie http://www.lagoon.nc

REF. ESPACE 2001.COM 

      Référencement

Comptez-vous NOW : 




Copyright © 20O7. Tous droits réservés. Site créé en 2007...  actualisé le mercredi 3 février 2016Contactez l'auteur à cette adresse :
tsamuelb@gmail.com